(c) Inventaire général, 2007 ; (c) Conseil général des Côtes-d'Armor, 2007

Bretagne, Côtes-d'Armor

Bréhat (île de), Keranroux

Chapelle Notre-Dame de Keranroux

Type de dossier : individuel ; sous-dossier Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : chapelle
Vocable : Notre-Dame
Appellation et titre : dite Notre-Dame de Keranroux

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2004 A 680
Numéro INSEE de la commune : 22016
Aire : Communes littorales des Côtes-d'Armor
Canton : Paimpol
Milieu d'implantation : en écart

Historique

Commentaire historique : Chapelle édifiée en 1860 (datation par travaux historiques).
L'ancien sanctuaire de Keranroux a constitué pendant des siècles une chapellenie distincte de celle de Bréhat-Bourg, mais sans avoir le rang de paroisse. Le recteur-prieur de Bréhat était souvent chapelain de Notre-Dame-de-Keranroux. La vieille chapelle, dédiée aux marins, était située derrière le calvaire (1752). Lorsque à la Révolution, l'édifice fut mis en vente, la statue de Notre-Dame-de-Pitié fut mise à l'abri par les paroissiens dans une excavation, sur le versant Nord du grand rocher, abrupt, situé dans l'anse de la Corderie. Selon la tradition orale, la 'Vierge' ne s'y plut pas et revint toute seule à la chapelle'. L'herbe ne repousserait plus là où le socle de la statue reposait, dans le creux du rocher, appelé sur le cadastre 'Roc'h Velen' ou 'Roc'h Veleien' (le 'Rocher des prêtres'). La chapelle, édifiée en 1860, fut construite par des ouvriers de l'île et des marins pêcheurs, qui possédaient des embarcations pour transporter les pierres extraites de la grève de la Corderie. Selon la tradition oarle, rapportée par l'abbé Louis Menguy, une femme Nasta Le Meur, épouse du gardien de phare des Roches-Douvres, aurait paricipé à ces corvées. Un clocher fut édifié en 1871, dont la cloche provenait de la fonderie de Villedieu, en Normandie. Les armoiries de Mgr. David, évêque de Saint-Brieuc et de Tréguier, entre 1862 et 1882, sont incrustés, dans le pignon, juste sous la cloche. La chapelle abrite de nombreux témoignages des sauvetages réalisés par la Société centrale de sauvetage des naufragés (SCSN), créé en 1865, dont une maquette ex-voto, offert à la chapelle, vers 1900 par Auguste Corret, marin de commerce.
Les marins de Bréhat et des communes littorales voisines venaient régulièrement en pélerinage à la chapelle, en chantant le cantique 'Ave Mais Stella', pour leur protection.
Les vitraux du choeur ont été réalisés en 1964 à Quinin par l'artisan Hubert de sainte-Marie.
Datation(s) principale(s) : 3e quart 19e siècle
Date(s) : 1860
Justification de la datation : datation par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : Chapelle de style néogothique, à vaisseau unique et chevet à trois pans, construite en moellons de granite. L'encadrement des baies, les chaînes d'angles, les contreforts latéraux, les rampants à crossettes et le clocher sont édifiés en pierre de taille. Le couvrement de l'espace intérieur est formé par une voûte sur croisée d'ogives.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : granite ; moellon ; pierre de taille ; enduit
Matériau(x) de couverture : ardoise
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 vaisseau
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; pignon découvert ; croupe polygonale
Typologie : Style néogothique.
Etat de conservation : bon état

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre repérée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

Vue générale


Documentation

Bibliographie

MENGUY, Louis. Bribes d'histoire de l'archipel de Bréhat. Ile de Bréhat : Association pour la sauvegarde et l'entretien du patrimoine religieux de Bréhat, 2005, pp. 432-39 .

COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939, p. 59.

FLOHIC EDITIONS. Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. Charenton-le-Pont : Flohic éditions, 1998, 2, p. 779.



Illustrations

Doc. 1
Vue générale, début du 20ème siècle (AD 22)
Fig. 1
Vue générale (cliché Sylvaine Laffiché, pré-inventaire, 1975)
Fig. 2
Vue de la chapelle dans son environnement
Fig. 3
Vue de la chapelle dans son environnement
Fig. 4
Vue de la chapelle à côté de la voie communale
Fig. 5
Vue générale
Fig. 6
Vue générale
Fig. 7
Vue de détail de la porte d'entrée Sud-Ouest de la chapelle, avec le tronc SNSM
Fig. 8
Vue de l'entrée Sud-Ouest de la chapelle
Fig. 9
Vue de l'espace intérieur prise depuis l'Est
Fig. 10
Vue de l'espace intérieur prise depuis l'ouest
Fig. 11
Vue de l'autel et du choeur côté Est
Fig. 12
Vue des témoignages matériels autour des bateaux de sauvetage et des rapports de naufrage, sur les murs intérieurs de la chapelle
Fig. 13
Vue de l'ex-voto, situé au pied de la statue de Notre-Dame, offert vers 1900
Fig. 14
Vue d'un ex-voto récent offert à la chapelle

Voir

Bréhat (île de), L'église paroissiale, les chapelles, croix de chemin et monuments aux morts sur la commune de Bréhat
Bréhat (île de), Keranroux, Écart de Keranroux

(c) Inventaire général, 2007 ; (c) Conseil général des Côtes-d'Armor, 2007. Chercheur(s) : Pichouron Patrick ; Prigent Guy. Renseignements : Centre de Documentation de l'inventaire du patrimoine culturel, Tél. : 02 22 93 98 29 / 31 / 40. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)