(c) Région Bretagne, 2008 ; (c) Conseil général des Côtes-d'Armor, 2008

Bretagne, Côtes-d'Armor

Bréhat (île de)

Front de mer : espaces littoraux remarquables

Type de dossier : collectif Date de l'enquête : 2008

Désignation

Dénomination : front de mer
Décompte des oeuvres recensées : 15 repérées ; 13 étudiées

Compléments de localisation

Aire : Communes littorales des Côtes-d'Armor

Historique

Commentaire historique : En 1844, le biologiste marin Armand De Quatrefages publiait dans ses 'Souvenirs naturalistes', ses réflexions à la fois scientifiques et philosophiques sur les espaces maritimes de l'Île de Bréhat. Il saluait la richesse de la faune et de la flore sous-marine bréhatine.
En 1900, la Société de Protection des Paysage de France, le Touring Club de France, appuyés par plusieurs personnalités du monde des arts et des lettres, dont le poète Edmont Haraucourt et l'écrivain Charles Le Goffic, demandèrent à plusieurs reprises, que l'Île de Bréhat soit protégé pour la qualité de ses sites naturels. Une commission départementale des sites fut décidé par le Préfet, qui proposa de classer l'Île de Bréhat. La loi du 21 avril 1906 sur la protection des sites et monuments naturels, de caractère artistique et pittoresque, fut promulgué et L'Île en fut la première bénéficiaire, cependant cet arrêté ne s'appliquait qu'aux seules parcelles communales.
Le 13 juillet 1907, l'ensemble de l'Île de Bréhat fut le premier site officiellement protégé et classé en France, au titre de la protection des sites. Par arrêté du 14 février 1929, le classement fut étendu aux parcelles A211 et A231, appartenant à l'écrivain Haraucourt. Le 30 juillet 1935, la Pointe du Goaréva ou de la Citadelle (C 1448-1455, 1503-1505, 1509-1620), fut inscrite à l'inventaire supplémentaire des sites. Le 9 mai 1940, le site du moulin à marée du Kerpont et ses dépendances fut aussi classé. Le 26 mars 1980, le classement fut étendu à la totalité de l'archipel de Bréhat. Ce décret s'applique à l'île Sud (Croix Maudez, étang du Birlot, le Fort, le Port-Clos), à l'île Nord (section A1, A2, A3 à l'exception de 43 960, 963-970) et aux îles secondaires (îles Ar Morvil et Ar Ouis, Voulch et Séhéres, Raguénes Meur, Raguénés Vian, Roc'h Losquedic, lavrec, Roc'h Ru, Logodec, Raguenec, Guillamgor, l'Île Verte, Ar Voul, Le Groezen et Béniguet), ainsi que les îles non cadastrées.
En 1982, l'IGN établissait pour l'Île de Bréhat et sur l'ensemble des espaces côtiers du Département la carte des usages des sols, dénommée IPLI, Inventaire permanent du Littoral, avec une forme de zonage des activités littorales et de l'occupation de l'espace.
En 1998, la Direction Régionale de l'Environnement de Bretagne (DIREN) a réalisé avec les services départementaux de l'Etat (DDE) et le service des Espaces Naturels Sensibles du Département des Côtes-d'Armor, un inventaire des espaces littoraux remarquables du département. Elle a fait des propositions de gestion et de vocation de ces espaces naturels. Cependant, l'Île de Bréhat a peu conservé des espaces publics naturels, ayant un statut de propriété communale ou départementale. Toutes les îles de l'archipel bréhatin sont privées, sauf l'Île Morbic et hors quelques parcelles communales, peu accessibles, à Lavrec et à Béniguet.
Datation(s) principale(s) : 1er quart 20e siècle ; 4e quart 20e siècle

Description

Commentaire descriptif : La superficie totale de Bréhat est de 309 hectares, dont 200 hectares cultivés au début du 20ème siècle. La surface totale des espaces littoraux remarquables sur la commune de Bréhat est de 116 hectares 16.
Les différents sites littoraux remarquables de l'île de Bréhat sont classés selon leur qualité et leur spécificité :
- Estran, îles et îlots de l'archipel de Bréhat
- Côte Nord de Bréhat
- Anse de la Corderie
- Anse de Birlot
- Pointes de Goaréva et Beg Pen an Ouen
- Ensemble des tertres rocheux de Bréhat
- Secteurs agricoles de Bréhat.
Huit espaces littoraux remarquables, en front de mer, ont été étudiés, ainsi que les principales îles de l'archipel, dont Logodec, Lavrec, Béniguet, les Trois Îles, l'Ile Verte et Morbic.

Vue de la pointe Nord-Est de Bréhat et de la grève de l'île Morbic


Documentation

Documents figurés

IGN. Carte IPLI : usage du sol, Côtes du Nord, Île de Bréhat. Paris : IGN, 1982.

Bibliographie

DIREN BRETAGNE, OUEST-AMENAGEMENT. Les espaces littoraux remarquables des Côtes d'Armor. Rennes, DIREN Bretagne, 1998, pp. 150-151.

QUATREFAGES DE. Souvenirs d'un naturaliste : l'Île de Bréhat, le phare des Héaux. La Revue des 2 mondes, Paris : 1844.



Annexes

  1. Evolution de l'usage du sol sur l'Île de Bréhat
    Le double phénomène de régression de la surface agricole utile et le vieillissement de la population agricole, se traduit aujourd'hui à Bréhat par de nombreuses parcelles en friches et par la transformation de certaines autres en terrain constructible, en dépit des différents POS (Plans d'Occupation des Sols) mis en oeuvre depuis 1970. Il y a un siècle, l'île disposait de 117 hectares de terres labourables, de 29 ha de prés et pâturages et de 14 ha de vergers et jardins, soit 160 ha et 134 ha de terres incultes et de landes. En 1955, il existait 25 exploitations sur l'île qui couvraient une surface de 107 ha, en 1970, 12 exploitations sur 66 ha, en 1974, 9 exploitations et en 1988, 4 exploitations sur 43 ha. Ce chiffre a toutefois peu évolué. Certaines parcelles en friches dans le Nord de l'île ont été défrichées récemment pour des pâtures et les cultures maraîchères. L'élevage de vaches laitières semble reprendre aujourd'hui avec l'installation de jeunes cultivateurs-éleveurs, à côté de la dernière exploitation familiale de l'île (famille Geffroy).


  2. Etat des informations, des réflexions et des propositions pour les espaces littoraux remarquables de Bréhat, 1998
    DIREN, DDE, Service des Espaces Naturels Sensibles du Département.

    Surface totale des sites sur la commune : 1116 ha 16
    Nom du site, surface, qualité et spécificité, nature du site (L. 146.6 /R. 146.1), état et usages du site, situation foncière, vocation proposée, gestion proposée :

    - 40.1 - Estrans, îles et îlots de l'Archipel de Bréhat : 918 ha 57 dont 868 ha 44 en DPM
    Paysage exceptionnel
    Landes côtières, estrans (a) îlots inhabités (c) Concentrations naturelles d'espèces animales, herbiers, frayères, nourrisseries (f) Parties naturelles de sites classés et inscrits (g)
    Bon état. Activités liées au nautisme et à la mytiliculture
    Domaine Public Maritime (pour partie) + Privé
    Protection paysagère et biologique
    Maîtrise du développement touristique
    Diversité écologique Faune et flore maritimes remarquables Petites colonies d'oiseaux marins

    - 40.2 - Cote Nord de Bréhat : 79 ha 53
    Paysage exceptionnel
    Landes côtières, falaises et abords (a) Parties naturelles de cap (d) Marais (e) Parties naturelles de site classé (g)
    Site en bon état Fréquentation piétonnière importante (pointe de Paon) Forte déprise agricole. Présence de la station d'incinération des déchets
    Protection paysagère Conservation du patrimoine biologique
    Maintien d'une activité agricole Mesures agri-environnementales Maîtrise du problème des déchets
    Très grand intérêt géologique.
    Archéologique Intérêt botanique ponctuel (galets, landes rases, zones humides)

    - 40.3 - Anse de La Corderie : 31 ha 97 tout en DPM
    Grande valeur paysagère
    Estran (a) îlots inhabités (c) Vasières (e) Parties naturelles de site classé (g)
    Mouillages Décharge en limite Sud
    Domaine Public Maritime
    Protection de la flore halophile. Échouage et mouillage forain
    Surveillance de l'impact de la décharge
    Présence d'une espèce très rare en Bretagne Nord (Soude arbustive)

    - 40.4 - Anse de Birlot : 3 ha 73
    Paysage exceptionnel, lié à estran (a) Vasières (e) partie naturelle de site classé (g)
    Moulin à marée restauré, propriété communale : Intérêt patrimonial du moulin
    Tourisme culturel. Protection paysagère
    Mesures visant à freiner l'envasement
    Moulin à marée Patrimoine culturel du littoral

    - 40.5 - Pointes de Goaréva et Beg Pen an Ouen : 17 ha 14
    Intérêt paysager
    Falaises et abords (a) Zones boisées proches du littoral (b) Partie naturelle de site classé et inscrit (g)
    Camping Boisement semi-naturel
    Propriété communale (pour partie)
    Conservation paysagère
    Gestion écologique des espaces boisés Restauration du Fort
    Patrimoine culturel (site archéologique)

    - 40.6 - Ensemble des Tertres rocheux de Bréhat : 5 ha 58
    Intérêt paysager
    Parties naturelles de sites inscrits et classés (g)
    Agriculture en déclin
    Propriété communale (pour partie)
    Conservation paysagère
    Maîtrise de la fréquentation touristique

    - 40.7 - Secteurs agricoles de Bréhat : 59 ha 63
    Intérêt paysager
    Parties naturelles de sites inscrits et classés (g)
    Agriculture en déclin
    Propriété communale (pour partie)
    Conservation paysagère
    Maintien de l'agriculture. Mesures agri-environnementales. Maîtrise de la fréquentation.




Illustrations

Doc. 1
Paysages ruraux et littoraux de Bréhat, 1er quart 20ème siècle (collection particulière)
Doc. 2
Vue du site littoral du Guerzido vers 1950 (carte postale, collection particulière)
Doc. 3
Vue des champs cultivés devant la Chambre et Logodec, vers 1950 (carte postale, collection particulière)
Doc. 4
Extrait de la carte IPLI : Inventaire Permanent du littoral, Île de Bréhat, 1982 (IGN)
Doc. 5
Extrait de la carte IPLI : Inventaire Permanent du littoral, 1982, Île de Bréhat (IGN)
Doc. 6
Légendes de la carte IPLI, 1982 : habitat, espaces urbanisés (IGN)
Doc. 7
Légendes de la carte IPLI, 1982 : espaces agricoles et espaces naturels (IGN)
Doc. 8
Légendes de la carte IPLI, 1982 : roches, linéaire côtier (IGN)
Doc. 9
Légendes de la carte IPLI, 1982 : richesses aquatiques et richesses naturelles (IGN)
Doc. 10
Légendes de la carte IPLI, 1982 : richesses naturelles et zone d'intérêt écologique (IGN)
Doc. 11
Cartographie des espaces littoraux remarquables sur la commune de Bréhat (DIREN Bretagne, 1998)
Fig. 1
Vue de la plaque inaugurale du classement de Bréhat comme premier site classé en France, en 1907
Fig. 2
Vue de l'étang du Lenn (Nord-Ouest de Bréhat)
Fig. 3
Vue de la pointe Nord-Est de Bréhat et de la grève de l'île Morbic
Fig. 4
Vue d'une prairie humide dans l'île Nord de Bréhat (Saint-Riom)
Fig. 5
Vue de l'îlot Séhéres au Nord-Est de Bréhat
Fig. 6
Vue de l'estran au Nord-Est de Bréhat : 'Oas Ouen', en direction de Morbic
Fig. 7
Vue de l'étang du moulin à marée : ancienne pêcherie
Fig. 8
Vue des pâtures dans le Nord de Bréhat
Fig. 9
Vue d'un sentier communal à côté des terrains en friches
Fig. 10
Vue des espaces cultivés à proximité d'un sentier communal dans la partie Nord de Bréhat
Fig. 11
Vue des espaces cultivés dans la partie Nord de Bréhat entre les landes
Fig. 12
Vue de la micro-falaise du Goaréva et de son enrésinement
Fig. 13
Vue d'une pâture dans le Nord de Bréhat
Fig. 14
Vue des landes dans l'île Nord de Bréhat, en aval du Paon

Voir

Bréhat (île de), Présentation de la commune de Bréhat
Bréhat (île de), Béniguet (île), Écart : Île Béniguet
Bréhat (île de), Birlot (le), Front de mer du Birlot
Bréhat (île de), Chambre (la), Front de mer : La Chambre
Bréhat (île de), Corderie (la), Front de mer : La Corderie
Bréhat (île de), Goaréva (le), Front de mer : Goaréva
Bréhat (île de), Île Verte (l'), Écart : Île Verte
Bréhat (île de), Nod Goven, Front de mer : Nod Goven
Bréhat (île de), Écart : Île Ar-Morbic
Bréhat (île de), Écart : Île Lavret
Bréhat (île de), Écart : Île Logodec
Bréhat (île de), Front de mer : Île Nord
Bréhat (île de), Front de mer : le Guerzido
Bréhat (île de), Port-Clos (le), Front de mer du Port-Clos

(c) Région Bretagne, 2008 ; (c) Conseil général des Côtes-d'Armor, 2008. Chercheur(s) : Prigent Guy. Renseignements : Centre de Documentation de l'inventaire du patrimoine culturel, Tél. : 02 22 93 98 29 / 31 / 40. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)