(c) Région Bretagne, 2008 ; (c) Conseil général des Côtes-d'Armor, 2008

Bretagne, Côtes-d'Armor

Penvénan, Île Saint-Gildas ; Port-Blanc

Édicules du génie civil

Type de dossier : collectif Date de l'enquête : 2008

Désignation

Dénomination : édicule du génie civil
Décompte des oeuvres recensées : 3 repérés ; 0 étudié

Compléments de localisation

Aire : Communes littorales des Côtes-d'Armor

Historique

Commentaire historique : L'édicule 'amer de l'Île Saint-Gildas' a été construit au cours du 1er quart du 19ème siècle. Ce 'pain de sucre', comme il est appelé par les usagers et l'administration, représente un amer fixe remarquable, servant à indiquer aux navires la route à suivre pour éviter les dangers et entrer au port. Plusieurs édicules de ce type ont été repérés dans les îles de Port-Blanc : sur l'île du Château-Neuf, sur l'île Saint-Gildas et la tourelle amer du Voleur.
Les différents projets d'éclairage de Port-Blanc ont abouti à l'élévation en 1857 de la tourelle amer du Voleur, alors qu'un plan de maison-phare était établi en 1882 près du moulin de la Comtesse, en alignement avec le feu du Voleur. En effet, la tourelle du Voleur fut équipée d'un feu en 1891, entretenu et géré dans un premier temps par la municipalité de Penvénan.
La tourelle amer du Voleur fut construite, près du port, dans une propriété privée, une tour blanche en maçonnerie de 3 mètres de diamètre et de 12 mètres de hauteur, servant d'amer dans un premier temps. Cette tour deviendra le 'phare' de Port-Blanc en 1888, sous l'appellation de 'feu du Voleur'. En effet, en 1889, un premier feu vert fixe fut placé à l'extérieur de la tour, équipé d'une lampe à huile. Ce feu de 5ème ordre fut électrifié en 1980.
Datation(s) principale(s) : 1er quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle

Description

Commentaire descriptif : L'amer ou pain de sucre de Saint-Gildas et de l'Île du Château-Neuf est un cône en maçonnerie, peint en blanc. Il mesure 2 mètres de diamètre à la base et 5, 50 mètres de hauteur. Il est construit sur un rocher en surplomb, sur un îlot. La tourelle du Voleur mesure 3 mètres de diamètre et 12 mètres de hauteur.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : moellon ; granite

Vue de l'ancien feu du Port-Blanc


Documentation

Bibliographie

Archives départementales des Côtes-d'Armor. S Art. 608. Eclairage de Port-Blanc, projet de feu du moulin de la Comtesse, 1882, éclairage de la tourelle du Voleur, 1882-1891, .

THOMASSIN, Anastase. Le Pilote. Paris : 1875, p. 296.



Illustrations

Doc. 1
Plan d'aménagement de la tourelle du Voleur en 1889 (AD 22)
Doc. 2
Plan d'éclairage de la tourelle du Voleur en 1889 (AD 22)
Doc. 3
Projet de signalisation maritime et d'éclairage du Port-Blanc : la direction du mouln de la Comtesse, amer remarquable pris en compte par l'ingénieur hydrographe Beautemps-Beaupré, 1882 (AD 22)
Doc. 4
Plan de situation du Port-Blanc en 1902 , avec le projet de maison phare près du moulin de la Comtesse (AD 22)
Fig. 1
Vue de l'ancien feu du Port-Blanc
Fig. 2
Vue de l'amer remarquable de l'île du Château-Neuf à l'entrée de Port-Blanc
Fig. 3
Vue de l'ancien feu du Port-Blanc dans la partie boisée d'une propriété privée
Fig. 4
Vue de l'ancien feu du Port-Blanc dans la partie boisée d'une propriété privée
Fig. 5
Vue générale de l'amer de l'île Saint-Gildas, à l'Ouest de l'île
Fig. 6
Vue générale de l'édicule 'pain de sucre' de l'île Saint-Gildas : amer remarquable

Voir

Penvénan, Présentation de la commune de Penvénan

(c) Région Bretagne, 2008 ; (c) Conseil général des Côtes-d'Armor, 2008. Chercheur(s) : Prigent Guy. Renseignements : Centre de Documentation de l'inventaire culturel, Tél. : 02 22 93 98 29 / 31 / 40. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)